La BRI souhaite consulter vos transactions de cryptomonnaies !

Avec l’avènement du Bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies décentralisées, le rôle traditionnel des banquiers semble être remis en question. Ces monnaies numériques, qui ne nécessitent pas d’intermédiaire pour effectuer des échanges de valeur, ont transformé le paysage financier. Face à cette révolution, les banquiers cherchent à s’adapter et envisagent un nouveau rôle : le traçage des cryptos. Leur réponse à cette transformation est le « projet Atlas », un outil de surveillance et de contrôle des transactions blockchain.

BRI ET BCE NOUS RÉVÈLENT LE PROJET DE SURVEILLANCE GLOBALE « ATLAS »

La Banque Centrale Européenne (BCE) et la Banque des Règlements Internationaux (BRI) sont déterminées à défendre les monnaies fiduciaires face à la montée des cryptomonnaies. Dans un communiqué de presse récent datant du 4 octobre 2023, la BRI dévoile le « Project Atlas ». Ce projet ambitieux vise à éclairer la dimension macroéconomique des marchés de cryptomonnaies et de la finance décentralisée (DeFi). Cependant, son véritable objectif semble être de tracer les données on-chain et off-chain des blockchains publiques et des plateformes d’échange de cryptomonnaies. Plus spécifiquement, il est conçu pour surveiller les transactions, notamment celles passant par des outils garantissant la confidentialité tels que CoinJoin.

TOUS LES BANQUIERS RÊVENT DE TRAQUER LES CRYPTOS

Avec le soutien de la Banque Centrale Européenne, la BRI collabore également avec trois banques centrales nationales : la Banque de France, la Deutsche Bundesbank (Allemagne) et la De Nederlandsche Bank (Pays-Bas). Ces banques manifestent un intérêt notable pour le traçage des cryptos, habituellement une tâche réservée aux régulateurs financiers.

Les crypto-actifs et les applications DeFi font partie d’un écosystème financier en pleine expansion. Bien qu’ils introduisent de nouvelles technologies, ces marchés souffrent souvent d’un manque de transparence et peuvent présenter des risques pour la stabilité financière. Le projet Atlas vise à répondre à ces défis en fournissant des données adaptées aux besoins des banques centrales et des régulateurs financiers. Grâce à la combinaison de diverses sources, Atlas offre une surveillance efficace de ces marchés.

L’étape suivante pour le projet Atlas, après avoir ciblé Bitcoin, est de se concentrer sur le réseau Ethereum (ETH), en surveillant de près sa DeFi. Il est impératif pour les banquiers de veiller à ce que les cryptomonnaies, perçues comme risquées, ne compromettent pas l’intégrité du système bancaire qu’ils jugent solide.

Pour garantir la sécurité de vos cryptomonnaies, il est recommandé d’utiliser un wallet hardware sécurisé comme Ledger (lien commercial).

Evaluez l'article