9,16 milliards d’euros dépensés sur les courses hippiques en 2022

Après des années marquées par la crise sanitaire, 2022 s’est révélée être une année de renaissance pour le PMU. Les parieurs ont massivement afflué, investissant 9,16 milliards d’euros dans les courses hippiques. Cette tendance positive a non seulement permis au PMU de renouer avec la croissance, mais aussi d’envisager l’avenir avec optimisme.

Contribution sans précédent à la filière hippique

En conséquence de cette performance exceptionnelle, le PMU s’apprête à reverser 827 millions d’euros à la filière hippique. Cette générosité, qui n’avait pas été observée depuis 2014, souligne l’engagement de l’opérateur à soutenir le secteur, notamment les 60 000 emplois et les 13 500 bars-tabacs-PMU qui y sont associés.

L’ère d’Emmanuelle Malecaze-Doublet

L’année 2022 a également été marquée par l’arrivée d’Emmanuelle Malecaze-Doublet à la tête du PMU. Première femme à occuper ce poste, sa vision semble être un catalyseur pour la croissance future de l’opérateur. Avec des objectifs ambitieux, le PMU espère réaliser 11 milliards d’euros d’enjeux d’ici 2025.

Un boom des enjeux en ligne

L’influence du digital ne peut être ignorée. En 2022, le PMU a enregistré 1 milliard d’euros d’enjeux en ligne, soit une augmentation de 13% depuis 2019. Ces chiffres représentent un potentiel de croissance considérable pour l’opérateur, qui mise notamment sur les innovations technologiques, comme les jeux NFT, pour séduire une nouvelle clientèle.

Ciblage stratégique des turfistes

Le cœur de cible du PMU reste les turfistes, essentiellement composés d’hommes de 50 ans en moyenne. Pour les fidéliser, l’opérateur envisage des offres innovantes, comme le « Big 5 », pari en ligne sur cinq courses, et les « Super Samedis », centrés autour d’événements sportifs majeurs.

Expansion internationale du PMU

L’influence internationale du PMU est indéniable, comme en témoigne le Prix d’Amérique 2023 où 20% des paris provenaient de l’étranger. Avec une présence dans 58 pays, le PMU continue de renforcer son statut de leader mondial des paris hippiques.

Source: latribune.fr, 02 Févr 2023

Evaluez l'article